Lettres d'information

Choisissez ce que vous souhaitez recevoir :


Merci de renseigner votre adresse de messagerie électronique :

@

Cliquez sur l'image pour la voir en pleine page

2014 2013 2012 2011

Le chantier

Entre août 2010 et août 2014 on a erigé les fondations et le dispositif antisismique du tokamak ITER. (Click to view larger version...)
Entre août 2010 et août 2014 on a erigé les fondations et le dispositif antisismique du tokamak ITER.
La finalisation du deuxième plancher parasismique, à la fin du mois d'août 2014, a marqué la fin des quatre années de travaux de la première phase de construction du programme ITER—la réalisation des fondations du Complexe tokamak.

Au cours de ces quatre années, une fosse sismique (130 mètres de long, 90 de large et d'une profondeur de 17 mètres) a été aménagée, des murs de soutènement, et un premier radier ont été créés. C'est sur ce premier radier qu'est solidement ancré le dispositif parasismique qui permettra, en cas d'événement sismique, d'isoler du sol les bâtiments et les équipements du Complexe tokamak.

Quelque 493 colonnes de béton sont positionnées à intervalle régulier sur le radier. Chacune des colonnes porte un plot parasismique de vingt centimètres d'épaisseur, constitués d'une alternance de six couches de caoutchouc et de plaques d'acier. La structure flexible de ces « sandwiches » permettra de filtrer et d'absorber les accélérations associées aux mouvements du sol (l'amplitude latérale de déplacement des couches du « sandwich » est de l'ordre 10 cm).

Reposant sur les colonnes parasismiques, le plancher du Complexe tokamak est une vaste dalle de 9 300 m2, épaisse de 1,5 mètre, dimensionnée pour soutenir les 400 000 tonnes du Complexe tokamak. Le 27 août 2014, le quinzième et dernier « segment » de ce radier (le radier « B2 ») a été réalisé à l'emplacement même où se dressera le tokamak ITER.

Cette dernière coulée inaugurait une phase nouvelle dans la progression du chantier : celle des travaux de génie civil des sept étages du Complexe tokamak, prévus pour durer quatre ans.

Long de 120 mètres, large de 80 et culminant à une hauteur de 80 mètres (dont 60 mètres au-dessus de la plateforme), le Complexe tokamak abritera les Bâtiments tokamak, diagnostics et tritium. Cliquez ici pour plus d'information sur le chantier du Complexe tokamak.

Les fondations en chiffres
Les fondations parasismiques :
  • Construction du radier inférieur, des murs de soutènement, et du dispositif antisismique : 18 mois (parachevé avril 2012)
  • Poids des armatures en acier : 6 000 tonnes
  • Volume de béton : 25 000 mètres cubes (radier inférieur et murs)
  • Épaisseur du radier de la fosse sismique : 1,5 mètre
  • Épaisseur des murs de soutènement : 1,5 mètre (base) à 50 centimètres (sommet)
  • Nombre de plots parasismiques : 493
Radier du complexe Tokamak :
  • Construction : 9 mois (décembre 2013 à août 2014)
  • Poids des armatures en acier : 3 600 tonnes
  • Volume de béton : 14 000 mètres cubes
  • Épaisseur du radier du complexe tokamak : 1,5 mètre