Lettres d'information

Choisissez ce que vous souhaitez recevoir :


Merci de renseigner votre adresse de messagerie électronique :

@

Actu & Médias

Egalement dans ce numero

  • Cross-section of a niobium-tin "billet" produced in Korea for ITER's toroidal field coils. Billets are drawn down to strands of less than one millimetre in diameter to form the building blocks of the superconductors. © Peter Ginter

    Supraconductivité : le courant passe...

    Pour confiner le gaz très chaud (le plasma) dans lequel se produit la réaction de fusion, un tokamak met en œuvre d'intenses champs magnétiques, générés par de [...]

    Read more

  • Whatever their age or their knowledge of science and technology, the 1,300 visitors to ITER during the Open Doors Day 4 October were able to measure the scale of the project, its challenges and its potential.

    Portes ouvertes pour 1 300 visiteurs

    Quand les travaux d'aménagement de la plateforme ont commencé, il y a un peu de plus de sept ans, ITER était encore un mystère pour la plupart des habitants de [...]

    Read more

  • Le « Soleil » ITER réchauffe l'économie

    Depuis 2007, le chantier ITER, les aménagements de toute nature qui l'accompagnent et les services auxquels ont recours les principaux acteurs du programme ont [...]

    Read more

  • By reflecting the hues of the passing seasons, the mirror-like stainless steel will express, according to ENIA, "the precision of the research work being performed inside of the buildings."

    Miroir, génie du miroir...

    Pour insérer les bâtiments d'ITER dans le paysage, quelle est la marge d'intervention d'un architecte? Changer leur morphologie? Impossible: c'est la fonction, [...]

    Read more

Mag Archives

Dernière coulée et première livraison

Double symbole en cette fin d'été 2014 : le 27 août, on finalisait le « plancher » du Complexe Tokamak ; le 4 septembre, ITER réceptionnait les premières pièces de l'installation.

C'était le quinzième et dernier « segment » de l'immense dalle (9 300 m2 sur 1,5 mètre d'épaisseur) sur laquelle reposeront les 400 000 tonnes du Complexe Tokamak : une surface de 576 m2, parfaitement circulaire, à l'emplacement même où se dressera le tokamak ITER.

14 000 m3 de béton, 3 600 tonnes de ferraillage, 8 mois de travail — le « plancher » du Complexe Tokamak a été finalisé le 27 août. (Click to view larger version...)
14 000 m3 de béton, 3 600 tonnes de ferraillage, 8 mois de travail — le « plancher » du Complexe Tokamak a été finalisé le 27 août.
Le jour n'était pas levé que déjà les hommes et les pompes se mettaient en place. Il s'agissait de couler, en continu pendant douze heures, 865 m3 d'un béton suffisamment fluide pour pénétrer le moindre recoin du ferraillage, exceptionnellement dense dans cette partie de la dalle.

Cette dernière coulée inaugurait une phase nouvelle dans la progression du chantier : après le « plancher », les murs et, d'ici 2017, la toiture de l'immense édifice (120 mètres de long, 80 de large et 80 de haut) qui abritera les bâtiments Tokamak, Diagnostics et Tritium.

Peu spectaculaire mais hautement symbolique, la livraison, le 4 septembre, des premiers éléments qui seront intégrés dans l'installation. (Click to view larger version...)
Peu spectaculaire mais hautement symbolique, la livraison, le 4 septembre, des premiers éléments qui seront intégrés dans l'installation.
Huit jours plus tard, les premières pièces de l'installation étaient livrées sur le site : 12 parafoudres, qui prendront place entre le poste électrique 400 kV et les transformateurs qui alimentent l'installation et protègeront les systèmes électriques des surtensions que pourrait générer un impact de foudre.

Peu spectaculaire mais hautement symbolique, la livraison de ces pièces, parties de New York le 5 août, a permis de tester en vraie grandeur l'ensemble des opérations techniques, réglementaires et administratives qui accompagneront chacune des livraisons réalisée par les Agences domestiques.