Lettres d'information

Choisissez ce que vous souhaitez recevoir :


Merci de renseigner votre adresse de messagerie électronique :

@

Actu & Médias

Egalement dans ce numero

  • Th six-metre-tall structure currently on the shop floor in Ulsan is only the small upper segment of one of the nine ITER vacuum vessel sectors.

    Loin d'ITER, au cœur de la machine

    Dans les usines des Membres d'ITER, la production des éléments de la machine est lancée. Reportage au chantier naval Hyundai, en Corée, où deux des neuf « secteurs » de la chambre à vide sont en cours de fabrication. [...]

    Read more

  • Il y a 40 ans, le tokamak champion du monde était français

    Il y a quarante ans, le tokamak le plus puissant du monde était français. Il s'appelait TFR et son volume de plasma, un record pour l'époque, était de l'ordre du mètre-cube — à comparer aux 840 mètre-cube du plasma d'ITER. [...]

    Read more

  • ITER, c'est bon pour l'emploi

    Sur la carte des « Créations et destructions d'emplois en France entre 2008 et 2012 », que le quotidien Le Monde a publié dans son édition du 24 juillet 2013, une petite tache vert sombre (plus de 6% d'emplois créés) contraste fortement avec la dominante générale, [...]

    Read more

  • At approximately 4:00 a.m. on 20 September, the ITER test convoy crosses the roundabout in front of the ITER site.

    Un sans-faute...à renouveler plus de 200 fois

    4 heures 45, vendredi 20 septembre. Sur le site d'ITER, à Saint-Paul-lez-Durance, la remorque chargée de 800 tonnes de blocs de béton vient de s'immobiliser. Le jour n'est pas levé. La lune est pleine. [...]

    Read more

  • En toute transparence

    Á chaque installation nucléaire (et ITER en est une) est associée, depuis 1981, une Commissions locale d'information (CLI) composée d'élus, de syndicalistes et de représentants du monde économique et associatif, ainsi que d'experts qualifiés. [...]

    Read more

  • ITER Organization, the seven Domestic Agencies set up by the ITER Members, CEA's Agence Iter France all work together to realize the ITER experimental installation that will open the way to the industrial and commercial exploitation of fusion energy.

    Qui fait quoi?

    L'organisation du programme international ITER, la répartition des tâches entre ses différents acteurs, peuvent paraître complexe. Quelques éléments pour mieux comprendre. [...]

    Read more

  • On this elevated 42-hectare platform in southern France, 35 nations are pooling their resources to build ITER.

    Où en sommes-nous?

    Sur la plateforme ITER, le cœur de l'installation a déjà pris forme. Etat des lieux, un peu plus de trois ans après le début des travaux. [...]

    Read more

Mag Archives

A l'École internationale, le ministre fait "un bond dans le futur"

A l'École internationale, qu'il a visitée vendredi, Vincent Peillon, ministre français de l'Éducation nationale a eu « l'impression de faire un bon de deux siècles dans le futur. » (Click to view larger version...)
A l'École internationale, qu'il a visitée vendredi, Vincent Peillon, ministre français de l'Éducation nationale a eu « l'impression de faire un bon de deux siècles dans le futur. »
Le ministre français de l'Education nationale, Vincent Peillon, a fait vendredi dernier un bref mais instructif voyage dans le temps. A Manosque, lors de sa visite à l'Ecole internationale Provence-Alpes-Côte d'Azur, il a eu « l'impression de faire un bon de deux siècles dans le futur. »

C'est peu dire que l'école, son architecture, son atmosphère et son offre pédagogique l'ont impressionné : « C'est tellement étrange, tellement différent de ce l'on voit habituellement... », s'enthousiasmait-il en passant de classe en classe.

L'école internationale est bien, à ses yeux, l'école du futur, ouverte sur le monde et ses différentes cultures — une école où l'on s'affranchit de ce qu'il a appelé « le repli sur soi franco-français » dont la méconnaissance des langues étrangères est une des illustrations les plus frappantes.

A l'école internationale, où les « enfants ITER » ne constituent que la moitié des effectifs, le ministre a vu fonctionner un « système » unique, un « laboratoire pour l'avenir ». Et il est bien décidé à intégrer ce qu'il a vu à Manosque « dans la réflexion générale » qu'il conduit sur « la refondation de l'école de la République. »