Lettres d'information

Choisissez ce que vous souhaitez recevoir :

Merci de renseigner votre adresse de messagerie électronique :

@

Votre adresse email ne sera utilisée que dans le cadre de campagnes d'information ITER Organization auxquelles vous êtes abonné. ITER Organization ne communiquera jamais votre adresse email et autres informations personnelles à quiconque ou dans le cadre d'informations commerciales.

Si vous changez d'avis, il vous est possible de vous désinscrire en cliquant sur le lien 'unsubscribe' visible dans vos emails provenant d'ITER Organization.

Pour plus d'information, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Actu & Médias

Egalement dans ce numero

  • Bienvenue à Iterville

    A mi-chemin de Saint-Paul-lez-Durance et de Vinon-sur-Verdon, en lisière du centre CEA de Cadarache, une ville nouvelle est née. Partie de rien, gagnée sur la [...]

    Read more

  • Tous pour un !

    Une enceinte en forme de tore entourée de bobines magnétiques — c'est le sens de l'acronyme « tokamak », forgé dans les années cinquante par les savants soviét [...]

    Read more

  • Un nouveau mandat pour Bernard Bigot

    Le Conseil ITER, qui réunit les hauts représentants des membres du programme (Chine, Union européenne, Inde, Japon, Corée, Russie et États-Unis) a décidé, à l' [...]

    Read more

  • Et maintenant ... l'assemblage

    Plus lourd que trois Tour Eiffel, aussi haut que la voûte de l'Arc de Triomphe, le tokamak ITER est un instrument scientifique de très haute précision. L'assem [...]

    Read more

Mag Archives

Quand les héros d'un manga parlent d'ITER en provençal...

-R.A.

Taiyô est japonais, élève aux Beaux-Arts, et Soléane est une jeune scientifique française qui travaille dans la recherche sur « une énergie pour notre futur proche ». Un jour, ils se rencontrent par hasard à l'Atelier Paul Cézanne, à Aix, et engagent la conversation. Soléane explique qu'elle travaille à ITER et Taiyô ouvre de grands yeux...

Le manga en provençal est accessible à l'adresse suivante : https://www.iter.org/fr/news/publicationcentre (BDs). (Click to view larger version...)
Le manga en provençal est accessible à l'adresse suivante : https://www.iter.org/fr/news/publicationcentre (BDs).
Les deux jeunes gens sont les héros d'un manga récemment publié par l'Agence ITER-Japon. L'original japonais a été traduit en anglais et en français et, plus récemment... en provençal. C'est un jeune polytechnicien, Thierry Cerisier, ingénieur à ITER et passionné par la langue provençale qui est à l'origine de cette initiative.

« Je voulais montrer, explique-t-il, que le provençal n'est pas une vieille chose poussiéreuse et que l'on pouvait très bien l'utiliser pour décrire des réalités contemporaines. »

Grâce au travail de Thierry, Taiyô et Soléane peuvent désormais s'exprimer dans langue des troubadours et des félibres et évoquer ensemble « lou souleiet sus Terro », « lis atome d'idrougène » et le « proujèt internaciounau pèr la realisacioun de l'energìo de fusioun ».

A ITER, où cohabitent 35 nationalités, le provençal a trouvé une place : non seulement grâce au manga traduit par Thierry mais aussi au travers des cours que le jeune ingénieur dispense à un petit groupe de passionnés venus du Canada, du Royaume-Uni, de France et de Roumanie.