Lettres d'information

Choisissez ce que vous souhaitez recevoir :

Merci de renseigner votre adresse de messagerie électronique :

@

Votre adresse email ne sera utilisée que dans le cadre de campagnes d'information ITER Organization auxquelles vous êtes abonné. ITER Organization ne communiquera jamais votre adresse email et autres informations personnelles à quiconque ou dans le cadre d'informations commerciales.

Si vous changez d'avis, il vous est possible de vous désinscrire en cliquant sur le lien 'unsubscribe' visible dans vos emails provenant d'ITER Organization.

Pour plus d'information, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Actu & Médias

Articles récents dans ITER Mag

  • Bienvenue à Iterville

    A mi-chemin de Saint-Paul-lez-Durance et de Vinon-sur-Verdon, en lisière du centre CEA de Cadarache, une ville nouvelle est née. Partie de rien, gagnée sur la f [...]

    Lire l'article

  • Et maintenant ... l'assemblage

    Plus lourd que trois Tour Eiffel, aussi haut que la voûte de l'Arc de Triomphe, le tokamak ITER est un instrument scientifique de très haute précision. L'assemb [...]

    Lire l'article

  • Un nouveau mandat pour Bernard Bigot

    Le Conseil ITER, qui réunit les hauts représentants des membres du programme (Chine, Union européenne, Inde, Japon, Corée, Russie et États-Unis) a décidé, à l'u [...]

    Lire l'article

  • Tous pour un !

    Une enceinte en forme de tore entourée de bobines magnétiques — c'est le sens de l'acronyme « tokamak », forgé dans les années cinquante par les savants soviéti [...]

    Lire l'article

  • Le Titan et son jumeau

    Dans le vaste hall d'assemblage qui jouxte le Bâtiment tokamak, un Titan attend son jumeau... Ces structures monumentales (22 mètres de haut, 800 tonnes), capa [...]

    Lire l'article


Début de la phase d'assemblage

Dirigeants et personnalités du monde entier célèbrent un accomplissement collectif



retour aux actualités
Le 28 juillet, du fait de la situation sanitaire, seuls quelques dizaines de personnes étaient rassemblées dans le Hall d'assemblage. Mais grâce aux liaisons vidéo, c'est le monde entier qui s'apprêtait à participer, symboliquement, au lancement de la phase d'assemblage de la machine.

La cérémonie de lancement était organisée dans le Hall d'assemblage d'ITER, sous l'égide du président Emmanuel Macron, présent virtuellement depuis Paris. ITER est un « acte de confiance dans l'avenir » a-t-il souligné. « Avec cette idée que grâce à la science, demain en effet, peut être meilleur qu'hier. » Photo: Pierre Genevier-Tarel - ITER Organization (Click to view larger version...)
La cérémonie de lancement était organisée dans le Hall d'assemblage d'ITER, sous l'égide du président Emmanuel Macron, présent virtuellement depuis Paris. ITER est un « acte de confiance dans l'avenir » a-t-il souligné. « Avec cette idée que grâce à la science, demain en effet, peut être meilleur qu'hier. » Photo: Pierre Genevier-Tarel - ITER Organization
En dépit de son caractère virtuel, le rendez-vous a offert au président Macron et aux dignitaires représentant les sept membres d'ITER, l'opportunité de réitérer leur confiance dans le succès du programme et de féliciter l'ensemble des équipes pour les progrès spectaculaires accomplis dans une période particulièrement difficile.
 
Le moment était historique : dix ans après le début de la construction au mois d'août 2010, ITER s'apprêtait à écrire un nouveau chapitre de son histoire. Pendant les mois et les semaines précédant l'événement, plusieurs éléments-clé de la machine— dont trois bobines de champ toroïdal, l'une en provenance d'Europe, les deux autres du Japon—avaient été livrés sur le site de construction. Le premier secteur de la chambre à vide, fabriqué en Corée, avait quant à lui été déchargé au port de Marseille quelques jours plus tôt et son arrivée sur site était attendue.     

« Au moment où nous abordons la phase d'assemblage de la machine ITER, nous ressentons tous le poids de l'Histoire, déclarait le directeur général d'ITER Bernard Bigot en ouverture de l'événement. Il y a un siècle, les scientifiques ont identifié la fusion comme étant la source d'énergie alimentant le Soleil et les étoiles ; il y a soixante ans, le premier tokamak était construit en Union Soviétique. [...] Nous avons conscience à la fois de l'urgence et de la patience qu'implique notre mission. Nous savons que nous avons besoin de remplacer les énergies fossiles au plus vite. [...] Nous avançons le plus rapidement possible. Si nous réussissons, le temps et les efforts n'auront pas été vains. »

En raison de l'épidémie de Covid-19, seuls quelques dizaines de collaborateurs d'ITER étaient rassemblés dans le Hall d'assemblage. Mais la diffusion vidéo en direct a permis au monde entier d'y assister. (Click to view larger version...)
En raison de l'épidémie de Covid-19, seuls quelques dizaines de collaborateurs d'ITER étaient rassemblés dans le Hall d'assemblage. Mais la diffusion vidéo en direct a permis au monde entier d'y assister.
S'exprimant depuis la Chine, le président du Conseil ITER Luo Delong a salué « la communauté ITER tout entière pour son dévouement, sa persévérance, son engagement et son travail acharné. Si nous poursuivons dans cette direction, j'ai toute confiance en notre succès », a-t-il ajouté.

Hôte virtuel de l'événement, le président Macron s'exprimait depuis le Palais de l'Élysée. Son allocution fut à la fois chaleureuse et solennelle. « ITER est une promesse de paix. [...] C'est la preuve que ce qui rassemble les Hommes et les États est plus fort que ce qui les divise. ITER, c'est une promesse de progrès, de confiance dans la science. Pour le président français, ITER, s'il atteint ses objectifs, permettra également de répondre aux besoins de toutes les populations du globe, de relever le défi climatique et de préserver les ressources naturelles . ITER, a-t-il ajouté, est d'abord et par-dessus tout, un acte de confiance dans l'avenir. Le président a également salué une entreprise qui renoue avec l'esprit de découverte et d'ambition. Avec cette idée que grâce à la science demain, en effet, peut être meilleur qu'hier. »  

Succédant au président Macron sur l'écran géant installé au pied des monumentaux portiques d'assemblage, les dignitaires des sept membres d'ITER ont délivré leur message, ou transmis ceux que leur avaient confiés chefs d'État ou de gouvernements : le Conseil de l'Union européenne et la Commission européenne en tant que membre hôte, la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée (avec le président Moon Jae-in en personne), la Russie et les États-Unis. Tous ont réaffirmé la nature unique d'ITER et son importance pour l'avenir de l'humanité (voir l'encadré ci-dessous).

Les médias du monde entier se sont fait l'écho de l'événement (voir la revue de presse sur le site d'ITER). Seuls les hypothétiques habitants d'une autre planète n'ont pas réalisé que, ce 28 juillet, la collaboration scientifique la plus ambitieuse jamais entreprise sur Terre abordait avec la phase d'assemblage de la machine une page décisive de son histoire.

Revivez l'intégralité de l'événement en vidéo ici (en anglais et anglais sous-titré).
Regardez la nouvelle vidéo sur l'assemblage de la machine ITER
en français ou en anglais.
Téléchargez le livre photo retraçant l'avancée d'ITER de 2013 à 2020
en anglais. (Une version française est en cours de préparation.)

Ce qu'ils disent d'ITER...

Présidence du Conseil de l'Union européenne — déclaration d'Angela Merkel lue par Michael Meister, secrétaire d'État parlementaire

« Le programme ITER rassemble sept partenaires. [...] Il est évident que sans la contribution de chacun d'entre eux, nous n'aurions pas franchi l'étape importante que nous célébrons aujourd'hui. »


Union européenne — Kadri Simson, commissaire à l'Énergie

« Aujourd'hui, nous célébrons plus qu'une étape technique. Je voudrais particulièrement insister sur trois points. D'abord la force de la collaboration internationale. Ensuite, la détermination de l'Union européenne dans sa lutte contre le changement climatique. Enfin, je souhaiterais souligner l'importance, dans ces temps particulièrement difficiles, de continuer à soutenir de telles entreprises. L'épidémie de Covid-19 nous a tous contraints à revoir nos priorités et l'Europe ne fait pas exception. »

Chine — déclaration du président Xi Jinping lue par le ministre de la Science et de la Technologie Wang Zhigang                                                            

« La science s'affranchit des frontières et l'innovation est une quête sans fin. La coopération internationale dans les domaines de la science et de la technologie joue un rôle crucial quand il s'agit de répondre aux défis mondiaux. [...] Le programme ITER est l'une des plus grandes collaborations scientifiques internationales et témoigne de la volonté de l'humanité d'utiliser l'énergie de fusion à des fins pacifiques. [...] Ensemble, œuvrons en faveur de la science, de la technologie et de l'innovation dans le monde entier ; contribuons à l'amélioration de nos vies dans tous les pays et au développement durable de notre planète. »

Inde — déclaration du Premier ministre Narendra Modi lue par l'ambassadeur Jawed Ashraf

« ITER est un programme de recherche d'une ampleur et d'une complexité inégalées, et qui reflète une vision et une ambition extraordinaires. Il. [...] ITER s'est attelé à une tâche de dimension cosmique. [...] Ce programme est également unique car il met en œuvre une collaboration internationale inédite. Cette entreprise commune, tournée vers le bien commun est une parfaite illustration de la croyance ancestrale indienne qui veut que le monde entier ne soit qu'une seule et même famille. »

Japon — déclaration du Premier ministre Shinzo Abe lue par Hagiuda Koici, ministre de l'Éducation, de la Culture, des Sports, de la Science et de la Technologie

« En tant que Premier ministre du Japon, je crois que l'innovation de rupture jouera un rôle clé pour répondre aux enjeux planétaires, notamment le changement climatique et l'avènement d'unmodèle de société durable et décarboné. [...] J'espère sincèrement qu'en dépit de l'épidémie de Covid, le programme ITER poursuivra sa solide trajectoire en s'appuyant sur une solidarité forte entre ses membres . »

Korea — président Moon Jae-in

« Comme toujours lorsque nous touchons aux nouvelles frontières de la science et de la technologie, ITER nous confronte à de nombreux défis. Nous avons surmonté ces obstacles et si nous abordons aujourd'hui l'étape d'assemblage de la machine, c'est parce que les sept membres du programme ont su partager leurs connaissances et leur savoir-faire. ITER existe grâce à la solidarité et la coopération de la communauté internationale. C'est une réalisation dont nous sommes fiers [...] Dans notre ciel, les étoiles brillent grâce à l'énergie de fusion. Lorsque nous aurons partagé toute la connaissance que le monde peut offrir, nous serons en mesure de créer un soleil artificiel qui éclairera notre route vers l'avenir. »

Russie — déclaration du président Vladimir Poutine lue par Alexey Likhachev, directeur général de Rosatom

« En dépit des restrictions dues à l'épidémie de coronavirus, nous avons réussi à maintenir un rythme de travail soutenu . Cette réussite nous conduit à penser que nous atteindrons les objectifs du programme en temps et en heure. Et dans un futur proche, nous disposerons d'une source d'énergie unique en termes de puissance et de sécurité. Cela contribuera sans aucun doute à atteindre les objectifs de développement économique durables et à améliorer la qualité de vie de millions de personnes. »

États-Unis — Dan Brouillette, secrétaire à l'Énergie

« ITER contribue à faire renaître l'enthousiasme et l'optimisme quant à la promesse commerciale de l'énergie de fusion. En Amérique du Nord, plusieurs start-ups ont vu le jour ces dernières années pour explorer les concepts possibles de l'énergie de fusion. Mettons-nous au travail, changeons le monde ! »




retour aux actualités