Lettres d'information

Choisissez ce que vous souhaitez recevoir :

Merci de renseigner votre adresse de messagerie électronique :

@

Votre adresse email ne sera utilisée que dans le cadre de campagnes d'information ITER Organization auxquelles vous êtes abonné. ITER Organization ne communiquera jamais votre adresse email et autres informations personnelles à quiconque ou dans le cadre d'informations commerciales.

Si vous changez d'avis, il vous est possible de vous désinscrire en cliquant sur le lien 'unsubscribe' visible dans vos emails provenant d'ITER Organization.

Pour plus d'information, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Actu & Médias

Articles récents dans ITER Mag

  • Itinéraire ITER | Une artère vitale

    La construction d'ITER est fondée sur le principe des « fournitures en nature ». Chacun des sept membres du programme fabrique un certain nombre de pièces et de [...]

    Lire l'article

  • Covid-19 : vers une « nouvelle normalité »

    Comme toute communauté humaine, entreprise ou institution, ITER a dû s'organiser pour faire face à la pandémie de Covid-19. Dès le mois de mars, un « plan de co [...]

    Lire l'article

  • Tout s'accélère

    Trente-cinq ans ont passé depuis que, le 20 novembre 1985, Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev ont proposé au monde de s'organiser pour maîtriser la fusion de l [...]

    Lire l'article

  • Bienvenue à Iterville

    A mi-chemin de Saint-Paul-lez-Durance et de Vinon-sur-Verdon, en lisière du centre CEA de Cadarache, une ville nouvelle est née. Partie de rien, gagnée sur la f [...]

    Lire l'article

  • Et maintenant ... l'assemblage

    Plus lourd que trois Tour Eiffel, aussi haut que la voûte de l'Arc de Triomphe, le tokamak ITER est un instrument scientifique de très haute précision. L'assemb [...]

    Lire l'article


Chambre à vide

Le premier secteur dévoilé



retour aux actualités
Un mobile home conçu par un architecte en manque d'inspiration : voilà à quoi ressemblait « l'emballage » du premier des neufs secteurs de la chambre à vide du Tokamak, livré à ITER le 7 août dernier. Mais de la même manière qu'un écrin banal peut cacher un bijou sublime, ce container de tôle ondulée contenait un joyau : une pièce d'acier de 440 tonnes, parfaitement lisse à l'extérieur et semée, à l'intérieur, de centaines de petites protubérances parfaitement alignées.

Au-delà de son aspect et de sa fonction, cet objet industriel unique revêt une dimension symbolique forte. Il va former le cœur du premier pré-assemblage de 1 200 tonnes qui sera inséré dans le puits d'assemblage du tokamak. (Click to view larger version...)
Au-delà de son aspect et de sa fonction, cet objet industriel unique revêt une dimension symbolique forte. Il va former le cœur du premier pré-assemblage de 1 200 tonnes qui sera inséré dans le puits d'assemblage du tokamak.
Assemblés puis soudés, quatre secteurs identiques fournis par la Corée, et cinq autres, fabriqués en Europe, formeront l'enceinte en forme de doughnut, au sein de laquelle se produiront les réactions de fusion. Quant aux protubérances métalliques, au nombre de 200 environ par secteur et de 1 760 au total, elles sont autant de supports flexibles sur lesquels viendront se fixer les modules de couverture qui tapissent et protègent les parois internes de la chambre à vide.

Au-delà de son aspect et de sa fonction, cet objet industriel unique revêt une dimension symbolique forte. Il sera le premier à prendre place dans les bras d'un des deux portiques de sous-assemblage (SSAT), les plus massifs et les plus puissants des outils d'assemblage de la machine.

Là, il sera associé à deux bobines de champ toroïdal déjà livrées (TF12 et TF13) et au bouclier thermique correspondant. L'opération devra être renouvelée à neuf reprises, de manière à pré-assembler la totalité des secteurs aux 18 bobines TF de la machine et aux écrans thermiques correspondants.

Une fois finalisé, ce premier sous-assemblage, d'un poids total de 1 200 tonnes, sera transféré, à l'aide du pont roulant, jusqu'au puits du tokamak. Les leçons tirées de ces opérations initiales permettront de faciliter et d'accélérer les séquences similaires du pré-assemblage des autres secteurs de la chambre à vide.

Pour l'heure, le composant a été placé au fond du Hall d'assemblage où les équipes d'ITER le préparent aux opérations à venir après l'avoir soumis à un test d'étanchéité à l'hélium.



retour aux actualités