Lettres d'information

Choisissez ce que vous souhaitez recevoir :


Merci de renseigner votre adresse de messagerie électronique :

@
CODAC

La Machine

 (Click to view larger version...)
Le système CODAC (Control, Data Access and Communication) d'ITER peut être vu comme le cerveau et le système nerveux central de la machine ITER. Il interconnecte par des réseaux informatiques tous les systèmes de l'installation et fait en sorte qu'ils parlent tous le même langage. C'est un réel défi si l'on considère que le système de contrôle central est interfacé avec plus de 30 des différents systèmes de l'installation et que chacun de ces systèmes est développé et fourni par les partenaires du projet ITER. Ces systèmes produisent et échangent un total estimé à 1 000 000 signaux.

Assurer une gestion cohérente de ces différents systèmes est déterminant pour pouvoir opérer la machine ITER. Pour y parvenir, nous avons développé un ensemble de standards applicables pour le contrôle et l'instrumentation (appelé le « Plant System Design Handbook ») et un ensemble de logiciels appelé « CODAC Core System » qui garantit que les contrôle central et les différents systèmes peuvent communiquer. La base en est un logiciel libre largement utilisé dont le nom est EPICS (Experimental Physics and Industrial Control System) et qui est employé dans beaucoup d'autres grands projets scientifiques.

En plus de permettre la communication et l'intégration, CODAC fournit un grand nombre d'autres services indispensables pour l'opération d'ITER. Cela inclut le logiciel pour la supervision et la coordination centrale, le système pour contrôler le plasma ainsi que l'archivage central des données. Le contrôle du plasma doit assurer que l'expérience en cours puisse être exécutée correctement afin que les objectifs premiers de la machine puissent être atteints (une puissance de 500 MW produite par la réaction de fusion avec un ratio Q >=10). Pendant chaque réaction, une énorme quantité de données est générée pour être analysée par les physiciens distribués autour du globe. Le système d'archivage central a le difficile rôle de collecter toutes les données produites par les différents systèmes qui composent la machine et de les mettre à disposition de la communauté scientifique le plus rapidement possible pour en permettre l'analyse.